Danny Boy et ses Pénitents

penitents 01Il commence sa carrière en solo dès 1958 avec une reprise du succès des Kalin Twins When renommé Viens. Il enregistre ses premiers disques sous son vrai nom, pour Ducretet-Thomson. Mais le succès n'est que très modéré : il n'arrive pas à persuader sa maison de disques d'axer son tour de chant sur le rock'n'roll qu'il vient de découvrir et qu'il adore. En 1960, il change de maison de disques pour mettre davantage de rock dans son répertoire et devient le leader du groupe Danny Boy et ses Pénitents. Il est alors accompagné par Bruno (guitare), Ralai (guitare), Didier (guitare basse) et José (batterie). Cette fois, le succès est au rendez-vous. « Mes 45 tours se sont vendus à 120 000 exemplaires. On était loin des 200 ventes de Claude Piron. ». Ses premiers succès : Un collier de tes bras, Un coup au cœur, C'est encore une souris, Je ne veux plus être un dragueur, font admirer son timbre de voix particulièrement bien frappé et clair, qui le distingue des autres chanteurs. D'autres succès suivent : C'est tout comme, Danny Boy, Croque la pomme… En 1962, Danny Boy et ses Pénitents, se produisent pendant huit mois en tournée avec le cirque Pinder ; ils tournent dans deux cent quatre-vingt-quatre villes et sont vus par un million et demi de spectateurs. En 1967, le groupe participe à la tournée « L'Épopée du rock », avec Vince Taylor. Après la fin du groupe, Danny Boy reprend son ancienne activité de poissonnier sur les marchés normands. Dans les discussions avec ses clients les questions sont souvent les mêmes sur sa carrière et la reprise aux vues de la mode rétro. En 2004, Danny Boy reprend ses concerts. Depuis 2006, il est accompagné par les Guitar Express, les « Shadows français ». Il se produit régulièrement Au Petit Journal Montparnasse et fait quelques galas en province. Danny Boy est aussi comédien. Il joue dans un film italo-français en 1964 : La Difficulté d'être infidèle, réalisé par Bernard Toublanc Michel et nommé au Festival de Berlin pour l'« Ours d'Or ». Il fait également partie de la tournée « Rock’n’roll Legend », aux côtés de Jean Veidly des Pirates, Vic Laurens des Vautours, et de Mike Shannon.

Le temps des succès
Danny Boy et ses Pénitents est un ancien groupe de rock français des années 1960 dont le chanteur était Danny Boy, de son vrai nom Claude Piron, né le 25 janvier 1936 à Saint-Pierre-de-Cormeilles (Eure). Les quatre musiciens (Les Pénitents) qui accompagnaient Danny Boy portaient une cagoule. Claude Piron peut être considéré comme l'un des premiers chanteurs français de rock. Il commence sa carrière en solo dès 1958 avec une reprise du succès des Kalin Twins When renommé Viens. Il enregistre ses premiers disques sous son vrai nom, pour Ducretet-Thomson. Mais le succès n'est que très modéré : il n'arrive pas à persuader sa maison de disques d'axer son tour de chant sur le rock'n'roll qu'il vient de découvrir et qu'il adore. En 1960, il change de maison de disques pour mettre davantage de rock dans son répertoire et devient le leader du groupe Danny Boy et ses Pénitents. Il est alors accompagné par Bruno (guitare), Ralai (guitare), Didier (guitare basse) et José (batterie). Cette fois, le succès est au rendez-vous. « Mes 45 tours se sont vendus à 120 000 exemplaires. On était loin des 200 ventes de Claude Piron.
penitents 03
Ses premiers succès : « Un collier de tes bras », « Un coup au cœur », « C'est encore une souris », « Je ne veux plus être un dragueur », font admirer son timbre de voix particulièrement bien frappé et clair, qui le distingue des autres chanteurs. D'autres succès suivent : C'est tout comme, Danny Boy, « Croque la pomme »… En 1962, Danny Boy et ses Pénitents se produisent pendant huit mois en tournée avec le cirque Pinder. Ils visitent 284 villes et attirent un million et demi de spectateurs. En 1967, ils participent également à la tournée « L'Épopée du rock », avec Vince Taylor. En 2004, Danny Boy reprend ses concerts. Depuis 2006, il est accompagné par les Guitar Express. Il se produit régulièrement Au Petit Journal Montparnasse. Il fait également partie de la tournée « Rock’n’roll Legend », aux côtés de Jean Veidly des Pirates et Vic Laurens des Vautours.

Le temps des fissures
Considéré comme le pionnier du rock français, Danny Boy revient après une longue absence. Sa carrière débute en 1957, bien avant la vague yéyé. Il y mettra un terme en 1968 après bien des déboires avec ses maisons de disques. Il revient « en grande pompe » et, après un Olympia explosif, il est sur scène avec la tournée « Génération Rock’n roll » et dans toute la France.
Comment est né le groupe: C'étaient trois amis Malgaches et un Français. Ils étaient à l'université et pour ne pas que leurs parents les reconnaissent, sur scène ils portaient des cagoules. Quand je chantais en solo, je vendais 200 disques. Quand on a monté notre groupe c'était la folie car on atteignait 120 000 disques. On chantait de bons rock d'Elvis Presley mais aussi du rock français comme : Faire un collier de tes bras ou Croque la pomme. Pendant huit années ce fut la folie. Galas, télévisions, cinéma, radios. Le groupe fait une tournée avec le cirque Pinder, à travers 84 villes. Le groupe a été vu par 1 million et demi de spectateurs. Le groupe a fait aussi une tournée avec Vince Taylor. D'autres groupes sont nés comme Eddy Mitchell et les chaussettes noires ou Dick Rivers et ses chats sauvages.
penitents 04
Comment s'est achevée l'aventure: Quand les groupes anglais sont arrivés. Les Beatles Le groupe ont pris tout le marché, la mode avait changé. Les Anglais ont avalé le rock français. Aussi, quand le chanteur avait 14 ans, Il a appris le métier de poissonnier avec son père. Il a repris ce métier et il s’est établi dans la région comme mareyeur. Je venais souvent à Honfleur acheter mon poisson. Claude Piron est arrivé à la retraite et il a décidé de reprendre la scène. Claude Piron a trouvé quatre guitaristes qui sont les « Guitares légendes », un peu les « Shadow français ». Claude Piron repart à l'aventure tous les 5 avec la même passion qu'autrefois. Claude Piron viens de tourner un clip pour l'émission Les grands du rire. Une soirée est en prévision à Honfleur et je rêve de venir y faire un festival années 60. Il espère réaliser ce rêve. Le bon vieux rock français n'est pas encore enterré.

Enregistrer

Enregistrer

Succès des Pénitents

Get Adobe Flash player

Visit www.fbetting.co.uk Review Betfair