France Gall

france gall 01Au contraire de beaucoup d'histoires du show-business, leur rencontre n'a pas d'abord été un conte de fée avant d'être une opportunité professionnelle, mais le contraire. Il a fallu plusieurs rencontres et quelques mois avant que les rendez-vous de la chanteuse et de l'auteur-compositeur-producteur ne deviennent une des plus belles histoires de la chanson française. Elle commence avec La Déclaration d'amour, première chanson, premier disque, premier succès. Cela aussi, elle l'a souvent dit : « Je suis vraiment née à ce moment-là ». France Gall enregistre des chansons que Michel Berger écrit, arrange et produit entièrement. Début 1975 sort l'album France Gall, qui contient La Déclaration d'amour et aussi Samba mambo, Comment lui dire… À ce moment, ils ont déjà trouvé le rythme et la matière de ce qui sera le règne de France Gall au sommet de la chanson en France : sept albums, des concerts historiques, des années au sommet, une guirlande de tubes énormes : Il jouait du piano debout, Résiste, Diego libre dans sa tête, Musique, Tout pour la musique, Viens je t'emmène, Ella elle l'a, Cézanne peint, Évidemment, Calypso, Babacar, Hong-Kong Star, Débranche… Dans les années 90 et 2000 elle a continué de chanter avec la même énergie, en scène et en studio. Il en résulte notamment l'album live de son phénoménal concert en 1994 à Pleyel, puis un album de versions funky de chansons de son mari, qu'elles aient été créées par elle, par lui ou par d'autres.

                        

Vie privée
A 67 ans France Gall reste l'une des artistes les plus populaires. Alors qu'elle revient sur le devant de la scène avec la comédie musicale Résiste en hommage à Michel Berger, Stéphane Bern lui consacre ce sixième numéro de C'est votre vie diffusé samedi 26 sur France 2. Si France Gall est indissociable de Michel Berger avec qui elle a été mariée entre 1976 et 1992 devenant par la même occasion mère de deux enfants Pauline et Raphaël, reste qu'avant, la jeune chanteuse a vécu d'autres histoires d'amour.
Claude François : Âgée de seulement 17 ans, France Gall connaît son premier grand amour en 1964 auprès de Claude François. Les deux artistes connaissent le succès à peu près au même moment mais leur différence d'âge, Claude ayant huit ans de plus qu'elle, leur impose de garder le secret sur leur histoire. Comme lors de tout premier amour, la passion est au rendez-vous, mais la jalousie maladive du chanteur est difficile à vivre pour la jeune femme, contrainte par exemple de refuser de jouer au cinéma aux côtés d'Alain Delon. Leur relation s'achève de manière particulièrement brutale en 1967 ; cette rupture donne naissance à la chanson "Comme d'habitude", l'un des plus grands succès de la carrière de Claude François.
Julien Clerc : France Gall et Julien Clerc se rencontrent en 1969, alors que celui-ci tient le premier rôle dans la comédie musicale à succès « Hair ». Présente lors s'une représentation, l'alchimie opère vite entre les deux. La jolie blonde supporte toutefois france gall 03difficilement la réussite de son compagnon tandis que sa propre carrière n'est alors pas au beau fixe. Les différences sont irréconciliables et conduisent à la rupture, qui inspirera également à Julien Clerc un énorme succès, « Souffrir par toi n'est pas souffrir » avant de retrouver Miou-Miou.
Michel Berger : Il est aujourd'hui impossible de dissocier dans l'imaginaire collectif France Gall de Michel Berger, dont la rencontre en 1973 est un événement déterminant. Les débuts sont pourtant houleux. C'est en entendant la chanson « Attends-moi » que France a une véritable révélation, et souhaite travailler avec le compositeur. Celui-ci met six mois avant d'envisager une quelconque collaboration ou d'écrire pour elle. Une attente finalement heureuse puisqu'il écrit « La déclaration d'amour » en 1974 à celle qui deviendra sa nouvelle muse après le départ de Véronique Sanson.

 

Sa carrière
Dès son enfance, elle apprend le piano et la guitare et avec ses frères, forme un petit ensemble maison. Grâce à son père, elle enregistre un premier titre à 15 ans. Sorti en septembre 63, le titre "Ne sois pas si bête" se vend à 200.000 exemplaires et Isabelle, devenue France, se fait très vite un nom dans le monde des yé-yé, courant musical très en vogue à l'époque...
1964, « Sacré Charlemagne » : Désormais lancée dans la chanson, France Gall quitte l'école et sort un second 45 tours en 1964. Ecrit par son père, cette chanson "Sacré Charlemagne" fait de France une concurrente pour les vedettes de l'époque, Sheila ou Sylvie Vartan. C'est alors, que la jeune fille rencontre Serge Gainsbourg. Ce dernier est alors un auteur-compositeur-interprète connu et reconnu. Certaines de ses chansons sont déjà des classiques du répertoire français. Pour France Gall, Gainsbourg commence dès 63, à écrire de nombreux titres aux textes espiègles et faussement naïfs. En 1965, leur collaboration fait la une des journaux puisque France Gall remporte le Prix Eurovision de la Chanson. Devant 150 millions de téléspectateurs et en direct de Naples, la jeune chanteuse concourt au nom du Luxembourg le 20 mars 65 avec le titre « Poupée de cire, poupée de son ». L'année suivante, nouvelle réussite avec « les Sucettes », chanson qui reste dans les annales de l'époque pour le double sens des paroles écrites par un Gainsbourg. En 1966, elle a 19 ans et est élue Chanteuse pop française n°1. Puis, elle interprète un ultime tube en 1967, « Bébé Requin », co-signé Joe Dassin. Si elle ne chante plus guère, elle ne quitte pas la chanson.
1974, Rencontre avec Michel Berger : L'année 1974 est essentielle dans la vie personnelle et professionnelle de la jeune femme. Cette année-là, elle rencontre Michel Berger, un auteur-compositeur brillant, qui après quelques vagues succès dans les années 60, s'est fait remarquer au début des années 70 grâce à son travail avec Véronique Sanson (production de son premier album « Amoureuse ») et Françoise Hardy (« Message personnel »). Berger et France Gall ne se quitteront plus. Pour France Gall, cette rencontre est le point de départ d'un renouveau spectaculaire dans sa carrière. Michel Berger lui crée un répertoire sur mesure, dont le premier titre « la Déclaration » en 1974, est le premier tube d'une longue série. Tous les albums de France Gall recèleront des tubes. En 1975, sort le tout premier chapitre de son travail avec Michel Berger, soit l'album éponyme « France Gall ». Outre « la Déclaration », on y découvre « Samba Mambo » ou « Comment lui dire ».

france gall 041977, « Dancing Disco »
 : Très régulièrement, Michel Berger écrit une fois pour lui, une fois pour son épouse. Mais dans les premières années de leur collaboration, France Gall l'inspire assez pour qu'il écrive deux albums en une année. En 77, sort « Dancing Disco » dans lequel France Gall interprète de nouveaux succès de son répertoire : le très dansant « Musique », ou sur un mode plus tendre « Si maman si ». Puis en 1980, paraît « Paris-France » avec « Besoin d'amour » et surtout le méga-tube, « Il jouait du piano debout », texte qui évoque à demi-mots l'Anglais Elton John. 1978 est l'année de création de l'opéra-rock « Starmania » écrit en duo avec le Québécois Luc Plamondon. Dans le rôle de Cristal, France Gall fait bien sûr partie de la première distribution aux côtés de Daniel Balavoine, et des Canadiennes Diane Dufresne et Fabienne Thibault. Le spectacle créé au Palais des Sports.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Succès de France Gall

Get Adobe Flash player

Visit www.fbetting.co.uk Review Betfair