Chantal Goya

chantal goya 01Chantal Goya, née Chantal de Guerre, voit le jour le 10 juin 1942 à Saigon (Indochine) dans une plantation. Sa famille paternelle est originaire des Vosges, région qu'elle découvrira à l'âge de 4 ans lors du retour de la famille en France. Ainée d'une famille de 5 enfants, elle fait une partie de ses études à Paris et passe son Bac au Lycée Français de Londres. L'année 1964 est déterminante pour la jeune fille tant sur le plan personnel que professionnel. En effet, Chantal fait la connaissance de Jean-Jacques Debout, qui deviendra son époux deux ans plus tard en 1966. Celui-ci lui présente le créateur de Salut les copains, Daniel Filipacchi. Ce dernier désireux de lancer un nouveau magazine Mademoiselle âge tendre décide de faire de Chantal son égérie. Jean-Jacques lui compose alors deux chansons : C'est bien Bernard le plus veinard et Une écharpe, une rose. En 1965, alors qu'elle fait sa promotion sur les plateaux de télévision, Chantal Goya est repérée par Jean-Luc Godard qui tombe littéralement sous son charme. Le metteur en scène lui propose immédiatement un rôle dans Masculin, féminin. C'est ainsi que Chantal se retrouve à l'affiche aux côtés d'acteurs célèbres tels Jean-Pierre Léaud, Marlène Jobert et Brigitte Bardot. Le film est un succès et Chantal récompensée par un prix d'interprétation à Torrente et un ours d'or à Berlin. La carrière cinématographique de la petite brune au joli minois semble bel et bien lancée. Au milieu des années 70, alors que Jean-Jacques travaille à la production de shows télévisés avec Gilbert et Maritie Carpentier, ces derniers lui proposent de venir chanter dans une de leurs émissions. Ainsi naissent Les jolis foulards, chanson composée et écrite par Jean-Jacques. Le titre fait un triomphe. Jean-Jacques sort le disque et Chantal signe un contrat de 5 ans chez RCA. Sort alors l'album Allons chanter avec Mickey. En 78 Chantal fait l'Olympia, Bruno Coquatrix lui propose de rester sur scène pendant un mois avec son spectacle la forêt magique. L'Olympia ne désemplit pas. Avec la collaboration de Roger Dumas, Jean Jacques et Chantal se lancent alors dans des contes télévisés : Je reviendrai, Marie-Rose...

 

Vie privée
Et si l'interprète de "Marie-Rose" est toujours restée très discrète sur sa vie privée, elle avait cependant confié à So film que durant sa deuxième grossesse, quand elle attendait Clarisse, elle avait refusé de tourner pour le grand cinéaste Alfred Hitchcock. La raison… « Je ne peux pas, je suis enceinte de mon deuxième enfant » aurait-elle alors déclaré. Celle qui réglait ses comptes avec le milieu du cinéma durant cette même interview a donc eu une belle carrière, mais faisait passer sa vie de famille avant tout. Et c'est aussi pourquoi nous voulions vous faire découvrir ses enfants, qui aujourd'hui ont bien grandi ! Jean-Paul et Clarisse, qui sont désormais proches de la cinquantaine, ont donc grandi avec pour maman celle qui chante et conte les histoires d'enfants depuis des années. Elle détiendrait même le record de prestations seule en scène au Palais des Congrès de Paris, à savoir 356. Une maman au top donc ! Les photos de ses (grands) enfants sont à découvrir juste au-dessus.
chantal goya 03Leur couple, c’est du solide : Chantal Goya et son mari, Jean-Jacques Debout, vivent une belle histoire depuis main­te­nant plus de cinquante ans. Ils se sont rencontrés en 1964 et se sont mariés en 1966, et sont depuis aussi complices dans leur vie profes­sion­nelle que dans leur vie privée. C’est ensemble qu’ils connaissent le succès, grâce à des titres comme « Bécassine », sorti en 1979. Dans une interview accordée au magazine Retro, la chanteuse revient sur cette idylle qui a traversé les années, sans prendre une ride. Mais loin d’elle les postures de midinette. Rester honnête et pragmatique, voilà sa recette du bonheur. Aujourd’­hui, les autres amours de sa vie sont aussi ses quatre petits-enfants. Elle avoue être une grand-mère plutôt soucieuse : « Je suis toujours très inquiète quand mes petits-enfants sortent le soir. ». Bourreau de travail, Chantal Goya se consacre à  tournée.

 

Sa carrière
Chantal Goya, Chantal de Guerre pour l’état civil, est née dans une plantation, en Indochine, d’un père Vosgien et d’une mère Pyrénéenne. À l’âge de 4 ans, Chantal arrive en France et s’installe avec sa famille à Remiremont dans les Vosges. Aînée de 5 enfants, elle fait une partie de ses études à Paris avant de partir en Angleterre où elle passe son baccalauréat au Lycée Français de Londres. En 1964, Chantal rencontre Jean-Jacques Debout qui lui présente le créateur de l’émission de radio et du journal, “Salut les Copains”, Daniel Filipacchi. Ce dernier décide de faire de Chantal l’égérie de son nouveau magazine, pendant féminin de « Salut Les Copains » : « Mademoiselle Age-Tendre ».
Débuts d’une carrière : Jean-Jacques écrit alors deux chansons pour la jeune fille, « C’est bien Bernard le plus veinard » puis, « Une écharpe, une rose » qui devient n°3 au Japon. On commence à voir Chantal régulièrement sur les plateaux de télévision. Jean-Luc Godard la remarque et tombe sous le charme de celle qui incarne selon lui la jeune fille moderne de la fin des sixties. Il demande alors à Daniel Filipacchi de la lui présenter. Ils se rencontrent et Godard propose immédiatement à Chantal un rôle dans son prochain film, « Masculin, Féminin », aux côtés de Jean-Pierre Léo et Marlène Jobert. S’enchaîneront alors plusieurs films, avant que Chantal ne mette un terme à sa carrière pour se consacrer à Clarisse et Jean-Paul, ses enfants. Quelques années plus tard, au milieu des années 70, Jean-Jacques Debout travaille avec Maritie et Gilbert Carpentier à l’écriture de shows pour la télévision. Les Carpentier proposent alors à Chantal de venir chanter dans une de leurs émissions. Chantal accepte et pour l’occasion, Jean-Jacques lui compose « Adieu les jolis foulards ». C’est un énorme.
chantal goya 04Chanteuse préférée des petits : Face à la demande du public, Jean-Jacques décide de sortir le disque. En 1976, Chantal signe chez RCA et sort l’année suivante un premier album « Allons chanter avec Mickey », qui pulvérise toutes les ventes. Chantal devient ainsi la chanteuse préférée du jeune public. Après deux spectacles à l’Olympia, où, d’après Bruno Coquatrix « Elle a ouvert les portes du Music-Hall aux enfants », Chantal triomphe au Palais des Congrès de Paris à partir de 1980 puis dans de grandes tournées avec les comédies musicales écrites sur mesure par Jean Jacques Debout. « Le Soulier qui vole » (1980-1981, reprise en 1994), « La Planète Merveilleuse » (1982-83-84, reprise en 2014 et 2015), « Le Mystérieux Voyage de Marie-Rose » (1984-85-86, reprise en 2008), « L’Étrange Histoire du Château Hanté » (1989), « Féérie de Noël » (1993), « Il était une fois Marie-Rose »...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Succès de Chantal Goya

Get Adobe Flash player

Visit www.fbetting.co.uk Review Betfair