Michel Polnareff

michel polnareff 01Un look singu­lier, un talent inné pour la musique et la provo­ca­tion. La vie de l’au­teur-compo­si­teur et chan­teur Michel Polna­reff est une succes­sion d’épi­sodes rocam­bo­lesques. Né le 3 juillet 1944, fils d’un compo­si­teur qui travaille pour Piaf et Mouloudji, il reçoit le premier prix de piano du conser­va­toire de Paris à 11 ans. Paci­fiste, son premier titre « La Poupée qui fait non » sort en 1966. Il est suivi de « L’Amour avec toi », inter­dit d’an­tenne radio avant 22 heures. La période est faste, les tubes s’en­chaînent : « Love me, please love me », « On ira tous au para­dis » ou encore « Je suis un homme ». En 1971, pianiste de Johnny Hally­day, il arbore, pour la première fois, le style qui restera le sien : lunettes noires sur cheveux blonds déco­lo­rés, le tout avec des panta­lons moulants. Il compose alors pour le cinéma. On lui doit la bande origi­nale du film « La Folie des gran­deurs ». A son retour de tour­née en 1973, Polna­reff découvre que son asso­cié l’a escroqué. Il embarque à bord du paque­bot « Le France » dont c’est l’un des derniers voyages en direc­tion des Etats-Unis. Sa carrière améri­caine est une réus­site. Mais en 1977, il a le mal du pays. Il l’ex­prime dans le titre « Lettre à France ». Il revient pour son procès. En 1981, son album « Bulles » fait un carton. En 1988, il enre­gistre « Good­bye Mary­lou ». Il vit alors à l’hô­tel le Royal Monceau. Quasi­ment aveugle, puis opéré en 1994, il retrouve la vue. En dépit de quelques colla­bo­ra­tions pres­ti­gieuses, sa vie est plus calme jusqu’en 2007. Il revient alors à Bercy, avec une tour­née de soixante dates, et un immense concert au Champ-de-Mars. En 2010, il annonce que sa compagne attend un enfant. Le « PolnaBB » naît le 28 décembre. En 2011, des tests ADN confirment que Michel Polna­reff n’est pas le père.

 

Vie privée
Michel Polnareff est un chanteur auteur-compositeur français né le 3 juillet 1944 à Nérac en Aquitaine. Issu d'une famille de mélomanes, Michel Polnareff a toujours baigné dans la musique depuis sa plus tendre enfance. Son père, Léo Poll, a notamment écrit des textes pour Edith Piaf. Michel Polnareff commence à jouer du piano dès l'âge de 4 ans, et à 11 ans il reçoit le premier prix de solfège du Conservatoire de Paris. A 20 ans il décide de quitter sa famille pour partir vivre à Paris. C'est alors qu'il compose sa première chanson, La poupée qui fait non, qui deviendra quelques années plus tard son tout premier tube. Son côté anglo-saxon qu'il partage avec Serge Gainsbourg et Jacques Dutronc en fait une star de la chanson française. Michel Polnareff enchainera les succès avec des chansons désormais cultes comme On Ira Tous Au Paradis ou Goodbye Marylou. Considéré comme un avant-gardiste de la musique française, il est le premier à mêler concert et spectacle. Au début des années 70, des problèmes personnels le plongent dans une grande dépression. Il revient quelques années plus tard avec un look qui ne le quittera michel polnareff 03plus jamais : cheveux mi- longs ondulés et décolorés ainsi que de grosses lunettes à verres foncés et à bordures blanches. A l'été 1973, Michel Polnareff qui revient d'une tournée internationale se retrouve ruiné, après avoir été complètement arnaqué par son manager. Il doit un million de francs aux impôts. Sa mère meurt dans la foulée. Michel Polnareff décide donc de s'exiler aux États-Unis. En 1978, il revient en France au moment de son procès contre son ancien manager. Il signe alors son grand retour musical. A la fin des années 80, Michel Polnareff devient quasiment aveugle mais décide de se faire opérer en 1994 d'une double cataracte brune. Il retrouve alors la vue. Le 22 juillet 2010, Michel Polnareff est fait Chevalier de la Légion d'honneur. Début 2011, Michel Polnareff annonce être pour la première fois papa du petit Volodymyr, avec Danyellah, sa compagne depuis 9 ans.

 

Sa carrière
Michel Polnareff est un artiste à part dans le paysage musical français. Mélodiste génial, il connaît une carrière singulière ponctuée d'obstacles mais surtout de compositions inoubliables. C'est à Nérac, dans le département du Lot-et-Garonne que naît Michel Polnareff le 3 juillet 1944. Une fois la guerre terminée, la famille est de retour à Paris. Son père, Leib Polnareff, est musicien sous le pseudonyme de Léo Poll et a travaillé, entre autres, pour Edith Piaf et les Compagnons de la chanson. Sa mère, Simone Lane, est une ancienne danseuse d'origine bretonne. Michel Polnareff est élevé dans une atmosphère très musicale entre le répertoire classique de son père et les préférences maternelles qui vont de Gershwin à Cole Porter.
Sa rencontre avec Lucien Morisse : En 1966, Michel Polnareff rencontre Lucien Morisse, patron d'Europe 1, qui devient son manager. Il enregistre alors son premier 45 tours, « La poupée qui fait non ». C’est un succès immédiat. Ce succès sera suivi d'un autre, avec « Love me please love me ». Le public aime sa voix haut perchée et ses sublimes mélodies. Michel Polnareff est en haut de la vague et enchaîne les tubes, parmi lesquels « Le bal des lazes », « Tous les bateaux », sans oublier « L'amour avec toi » en 66, qui sera presque censuré. Michel Polnareff aime la provocation. Alors que l'on s'interroge sur sa vie privée, son goût pour les pantalons très moulants, ses célèbres lunettes et son ambiguïté sexuelle, il répond par un titre « Je suis un homme » en 70.
Départ pour les Etats-Unis : Michel Polnareff traverse de nombreuses crises de fatigue et de déprime. Il ne continue pas moins à écrire quelques titres qui deviendront des succès, comme « On ira tous au paradis » en 1972. Cette même année, il monte sur la scène de l'Olympia mais le sujet de toutes les conversations est bien évidemment la célèbre affiche pour le spectacle où on le voit les fesses à l'air ! C'est un scandale qui lui coûtera cher, mais qui va finalement bien avec le personnage.
Michel Polnareff se fait chahuter : L'année suivante, un autre scandale lui coûtera bien plus cher. Escroqué par son homme d'affaires, il se retrouve endetté jusqu'au cou. Il part alors aux Etats-Unis, y sort deux albums (« Tibili » et « USA »). C'est en 1977 qu'il écrit sa célèbre « Lettre à France », exprimant la nostalgie de son pays où il lui est difficile de revenir à cause de ses démêlés avec la Justice. En 1981, Michel Polnareff sort un nouvel album français (« Bulles ») qui rencontre un très grand succès et dont sera extrait « Tam Tam ». Puis en 85, il enregistre l'album « Incognito » sur lequel figurent les singles « Dans la rue » et « Viens te faire chahuter ». Après quelques années de silence, Michel Polnareff revient sur les ondes en 89 avec « Goodbye Marylou » et un clip peuplé de créatures de rêve. Ce titre est un tube et l'album qui suit, « Kama Sutra » en 90, sera un triomphe même si le chanteur, fidèle à son image mystérieuse et rebelle, refuse toute promotion.
« Ze re tour » : Toujours soucieux de faire taire les rumeurs, c'est Michel Polnareff lui-même qui annonce en mai 2006 son retour sur scène. Du 2 au 11 mars 2007, l'artiste se produit en France notamment au Palais Omnisport de Paris-Bercy, entouré de musiciens américains, férus de jazz progressif et de rock fusion. Le spectacle, dans lequel le chanteur interprète de nouveaux et d'anciens titres, est immortalisé sur un album et DVD live, « Ze re tour 2007 », qui sort en décembre. Véritable événement de l’année, Michel Polnareff se produit même sur le Champs de Mars pour le 14 juillet.
michel polnareff 04Près de 10 ans de silence : Après cet énorme carton à Paris, les fans attendent impatiemment un nouvel album, il va leur falloir patienter pendant très longtemps. Trois ans après son retour en fanfare, et alors qu’il reçoit la Légion d’honneur, il assure à ses fans qu’il travaille. Son retour en studio est toutefois chamboulé par l’arrivée de Louka, son fils, dont il révèle rapidement qu’il n’est pas le père biologique. En 2013, les fans s’emballent lorsque le directeur de Polydor annonce la sortie d’un album pour avant la fin 2014. Il n’en sera rien. Plusieurs fois Michel Polnareff rassure ses fans sur l’arrivée d’un disque, mais l’Amiral prend son temps. Il faut attendre le mois de décembre 2015 pour que le chanteur confirme lui-même son retour avec un nouvel album et une nouvelle tournée. Quelques jours après, il dévoile un nouveau single « L’Homme en rouge ». Il démarre le 30 avril 2016...

Succès de Michel Polnareff

Get Adobe Flash player

Visit www.fbetting.co.uk Review Betfair