Eddy Mitchell

eddy mitchell 01Claude Moine plus connu sous le nom de Eddy Mitchell est né le 3 Juillet 1942 à Paris. Passionné par la musique et le rock'n'roll dès son plus jeune âge Eddy Mitchell fonde à 14 ans le premier groupe de rock en France appelé "Les chaussettes noires". Le groupe remporte un tabac dans les années 1960, une seule ombre au tableau. Eddy Mitchell est un des chan­teurs et acteurs les plus popu­laires en France. Il a adressé ses adieux à ses fans le 5 septembre 2011, sur la scène de l’Olym­pia, à l’âge de 69 ans. Promis, juré...De son vrai nom Claude Moine, il débute sa carrière dans les années 1960 pendant la période yé-yé avec les Chaus­settes Noires (groupe nommé ainsi en réfé­rence aux chaus­settes Stemm) puis se lance en solo. Cette bête de scène à l'inamo­vible banane fixée sur la tête tota­lise une quaran­taine d’al­bums, qu’il a compo­sés pour la plupart, aux inspi­ra­tions diverses et tein­tés de coun­try, de jazz et de Rhythm’n’­blues. « Sur la route de Madi­son », « La dernière séance », « Couleur menthe à l’eau » ou « Pas de boogie-woogie » font parties des clas­siques du réper­toire de « Schmoll » (son surnom).Grand amou­reux de cinéma, l’au­then­tique « titi pari­sien », origi­naire de Belle­ville, enchaîne égale­ment les perfor­mances d’ac­teur, et obtient ainsi deux César du meilleur second rôle pour ses perfor­mances dans « Coupe de Torchon » en 1982 et « Le bonheur est dans le pré » en 1996.Eddy Mitchell est père de trois enfants. Deux sont nés d’un premier mariage avec Françoise Lavit en 1961. Il a ensuite une fille avec Muriel Bailleul qu’il épouse en mai 1980, sept mois après avoir divorcé.

 

Vie privée
Eddy Mitchell a toujours eu l'image et la réputation d'un homme mystérieux et réservé. Peu enclin à se confier sur sa vie privée dans la presse, le meilleur ami de Johnny Hallyday a pourtant été heureux en amour. Alors qu'il est en train de devenir une star en 1961 grâce à son groupe de rock (le premier en France) "Les chaussettes noire", le crooner épouse en première noces Françoise Lavit, avec qui il vivra un amour sans ombrages jusqu'en 1979. De leur union naîtra deux beaux enfants Eddy et Marilyn. Mais cette séparation ne l'empêche pas de retrouver rapidement l'amour dans les bras de la belle Muriel Bailleul. Fusionnels et inséparables, mariés en 1980, ils ont eu une fille baptisée Paméla et sont toujours ensemble aujourd'hui. Très épris de sa femme, le rockeur de légende sait pourtant qu'il ne peut pas lui imposer tout et n'importe quoi, sous prétexte qu'il a une carrière prenante. Une petite taquinerie affectueuse pour Eddy, qui ne jure que par Muriel depuis plus de 25 ans. D'ailleurs on peut très bien s'aimer et avoir des hobbies complètement différents. Si Muriel n'est pas du style à pousser la chansonnette, il a bien quelque chose qu'elle adore par-dessus tout : « C'est vrai que ma femme adore voyager et que moi, je n'ai pas cette passion. C'est l'avion qui me rebute. On va reprendre le tournage d'Oncle Charles en décembre, en Nouvelle-Zélande. On ne peut pas aller plus loin ! Trente-trois heures de voyage ». Pauvre Eddy, pour le choix des vacances ça ne doit pas être facile tous les ans...
eddy mitchell 03Les années 60 : En 1961, il fait ses débuts de chanteur au sein du groupe "Les Chaussettes Noires". "Tu parles trop !" : Premier disque, premier succès et aussitôt les tubes s'enchaînes : "Daniela", "Eddie sois bon"... En 1963, Eddy Mitchell se lance dans une carrière solo. Parmi ses plus gros succès de l'époque "Il y a toujours un coin qui me rappelle".
Les années 70 : En 1974, il part pour Nashville. C'est là qu'il enregistre ses nouveaux albums : "Rocking in Nashville", "Made in USA" mais aussi "Sur la route de Memphis", "La dernière Séance" qui deviennent de gros succès. Après avoir fait le point, et dans son envie de reconquérir le public. Un premier voyage d’où Eddy Mitchell ramènera en 1974 l’album "Rocking In Nashville", puis l’année suivante "Made in USA", et les célèbres "Sur la Route de Memphis" en 1976, et "La dernière séance" en 1977.
Les années 80/90 : Il enchaîne avec "Couleur menthe à l'eau", "Le Cimetière des éléphants"... Il se produit régulièrement sur scène en province et dans les grandes salles parisiennes : Casino de Paris, Olympia, Zénith et Bercy. En 1982, il se voit confier la présentation de l'émission "La dernière séance" sur France 3, émission consacrée essentiellement aux films américains. Sollicité par le Cinéma, il tourne entre autres, dans "Coup de torchon", "Ronde de nuit", "A mort l'arbitre", "La Totale"...
Les années 2000 : Entre chanson et comédie, il poursuit sa carrière avec brio. En 2006, il est le héros du film de Jacques Bral "Un Printemps à Paris" avec Sagamore Stévenin. Il tourne également, à plusieurs reprises, pour la télévision. On l'a vu notamment sur France 2 dans des téléfilms de la "Collection Maupassant". En 2010, il revient à la Chanson et démarre sa dernière tournée intitulée "La dernière séance" qui s'achève à l'Olympia en septembre 2011 où il fait ses adieux à la scène.

 

Sa carrière
En 1965, Eddy Mitchell se lance dans une carrière solo et compose du rythm' and blues, avec son premier album solo "Voici Eddy... c'était le soldat Mitchell". Très vite il reviendra au rock and roll avec des tubes tels que "Rocking in Nashville" ou "Sur la route de Memphis". Eddy Mitchell est un crooner et il est très inspiré par la musique américaine, il compose seul ses chansons et assoit sa notoriété en reprenant des grands tubes d'Elvis Presley, des Beatles... Passionné par le cinéma, Eddy Mitchell joue dans quelques films dès les années 1960 et fait une apparition très remarquée dans "Le Bonheur est dans le pré" d’Étienne eddy mitchell 04Chatillez. Eddy Mitchell tire sa révérence sur scène après trois concerts à l'Olympia, en septembre 2011. En 2012 : Eddy Mitchell joue le rôle du narrateur dans un hommage au cinéma français dans une série de documentaires réalisés par Laurent Chollet. L'album « Les nouvelles aventures d'Eddy Mitchell », sorti fin 1999, offre une teinte de nouveau très américaine et sert de base à une série de concerts mémorables. L'année suivante, il entame une tournée à travers la France qui le conduit à Paris Bercy où il se produit avec un imposant orchestre et un décor de bande dessinée, dont il est féru. Bien qu'interrompue pour des problèmes de santé de l'artiste, la tournée fait l'objet d'un DVD en 2001, « Les nouvelles aventures live ». Deux ans plus tard, Eddy Mitchell revient avec le disque « Frenchy » sur lequel il interprète « Au bar Lutétia » en hommage à Serge Gainsbourg…

Succès de Eddy Mitchell

Get Adobe Flash player

Visit www.fbetting.co.uk Review Betfair