Salut Les Copains

Chouchou (mascotte yéyé)
accueil slc 03Chouchou nait le 1er mai 1963 dans le no 10 du magazine mensuel Salut les copains grâce au dessinateur Philippe Fix (illustrateur de nombreux livres pour la jeunesse, né en 1937 à Grendelbruch). Il a une tête arrondie, les cheveux bruns coupés au bol qui tombent sur ses yeux et est habillé d'une chemise à carreaux. La fiancée de Chouchou se nomme Yéyé, son petit frère Minichouchou et son chien répond au nom de Ouah-ouah. Son nom provient d'une des rubriques de l'émission Salut les copains sur Europe no 1 : intitulée Le chouchou de la semaine, elle désigne la chanson et/ou l'artiste privilégiée, diffusée en début et en fin de chaque émission durant une semaine. Célèbre mascotte du magazine, Chouchou a fait aussi l'objet de divers articles publicitaires, tels que : posters, cartes postales, porte-clefs... Il apparaît également sur la Photo du siècle, dans les mains du Petit prince. Le personnage de Chouchou, son style, sa chevelure, s'inspirent du look de Claude Lemoine qui sera responsable disque chez Decca et (plus tard) père du jeune chanteur Jordy. « Chouchou » eut aussi son magazine, le premier numéro parait le 12 novembre 1964. Cet illustré (grand format 56 × 40 cm) eut à sa rédaction des auteurs comme Hugo Pratt, Georges Pichard, Jean-Claude Forest, Jijé, parmi d'autres... Faute de succès, il cesse de paraître à son quatorzième numéro. La rubrique Chouchou était rédigée dans le mensuel par Robert Madjar.

 

Le yéyé…
Le yéyé est un courant musical apparu en France et au Québec au début des années 1960. L'interjection yéyé est, au départ, la transcription française du yeah, une déformation de « yes », qui ponctue les chansons de rock et de twist américaines. Les paroliers ont préféré « yé » à une traduction plus littérale en ouais. De là, « yéyé » désigna le courant musical. Dans les années 60, pour la première fois la chanson est conçue par et pour les jeunes. Les enfants du baby-boom constituent un nouveau marché que l'industrie du disque cherche à conquérir ; elle y parviendra grâce à des idoles nommées Johnny, Sylvie, Sheila, Claude François, Christophe... Les artistes ont l'âge de leurs fans. C'est le temps des copains ! Mais la chanson des années 60 ne se résume pas au phénomène yéyé. Elle voit cohabiter les grands auteurs-compositeurs apparus dans les années 50 : Brassens, Brel, Aznavour, Ferré et les vedettes yéyé, au parcours parfois météorique, des chanteurs iconoclastes : Antoine, Dutronc et des défenseurs de la chanson à texte tels Jean Ferrat, Barbara, Anne Sylvestre. Un panorama de la musique des années 60, et autant de personnalités évoquées. Ce site est aussi un voyage dans la mémoire de la chanson française.

 

Chanteurs Yéyé
Le phénomène des chanteurs yéyé a été très important au début des années 60 et ils ont été nombreux à tenter leur chance, d'autant que les maisons de disques recherchaient activement de nouvelles vedettes. Ainsi il suffisait parfois d'avoir 17 ans et de accueil slc 04savoir faire trois accords à la guitare pour être signé par Vogue, Barclay, ou Philips. Cependant le service militaire qui était pendant les évènements d'Algérie, de 24 mois voire davantage, a décimé tous ces groupes éphémères. La chanson des années soixante est une véritable mine d’or. Ce recueil de chanteurs yéyé plus ou moins connus explore la culture musicale sur la décennie sixties. De Johnny Hallyday à Monty, en passant par Eddy Mitchell, Serge Gainsbourg, Claude François, Jacques Dutronc, Salvatore Adamo, Richard Anthony, Michel Polnareff, Dick Rivers & Michel Fugain, Joe Dassin, Michel Fugain, Salvatore Adamo, Michel Polnareff. Dans la série des autres chanteurs, on y trouve également Joe Dassin, Hugues Aufray, Frank Alamo, Éric Charden, Nino Ferrer, Lucky Blondo, Christophe, Danyel Gérard, Leny Escudero, Hervé Vilard, Lucky Blondo & Jacky Moulière

Jingles Salut les Copains

Get Adobe Flash player
image_accueil.jpg

Visit www.fbetting.co.uk Review Betfair